Blog Post

Latest posts from our blog

×

Erreur

[Joomlashack License Key Manager] Joomlashack Framework not found

« Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ. Frères, je ne pense pas l’avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, Je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. »

Psaumes 18 : 30-37

« Les voies de Dieu sont parfaites, La parole de l’Eternel est éprouvée ; Il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui. Car qui est Dieu, si ce n’est l’Eternel ; Et qui est un rocher, si ce n’est notre Dieu ? C’est Dieu qui me ceint de force, Et qui me conduit dans la voie droite. Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, Et il me place sur mes lieux élevés. Il exerce mes mains au combat, Et mes bras tendent l’arc d’airain. Tu me donnes le bouclier de ton salut, Ta droite me soutient, Et je deviens grand par ta bonté. Tu élargis le chemin sous mes pas, Et mes pieds ne chancellent point. Je poursuis mes ennemis, je les atteins, Et je ne reviens pas avant de les avoir anéantis. »

C’est au fait que Dieu conduit que David assure son immunité er sa grandeur. C’est au centre de la volonté de Dieu que nous sommes en sécurité par rapport à nos ennemis, ce n’est pas dans nos ambitions. Si ce chemin conduit à la mort, nous y allions joyeusement. Si ce dernier conduit à la mort, nous y allions joyeusement. Si ce chemin conduit à la grandeur nous y allions joyeusement. Vas-tu croire Dieu ?

Plusieurs personnes ne croient pas Dieu. Parce que lorsque Dieu les conduit elles voient la fin logique du chemin sur lequel Dieu les conduit et tirent des conclusions et elles n’aiment pas le chemin de Dieu. Il y a un chemin pour ceux qui croient Dieu. Ce chemin va les conduire dans le dessein de Dieu, dans le repos de Dieu et dans la grandeur de Dieu.

Je voudrai que nous priions pour que Dieu nous donne plusieurs héros de la foi parmi les dirigeants de jeunes, qui vont croire Dieu et laisser Dieu les conduire, même si cela contredit leurs ambitions ; qui ne suivent pas une spiritualité pour avoir une réputation, qui vont juste obéir à Dieu et Aimer Dieu. C’est un besoin déterminant.      

90% du temps et de l’argent du dirigeant est demandé par ceux qui ne font rien.  

Dieu est si engagé à encourager la moindre chose que nous faisons.

Le leadership stratégique signifie que tu pourvois au leadership qui avance l’accomplissement de la vision.

Proverbes 18 :9

« Celui qui se relâche dans son travail Est frère de celui qui détruit. »

La meilleure stratégie de Satan est la trahison des frères envers les frères ou envers les dirigeants. C’est utiliser l’un d’eux.

Notre réputation, notre promotion devrait être solidement basée sur notre œuvre et notre accomplissement.

1 Samuel 18 : 14-15

« Il (David) réussissait dans toutes ses entreprises, et l’Eternel était avec lui. Saül, voyant qu’il réussissait toujours, avait peur de lui ; »

Le succès dans ce que tu entreprends est une évidence que Dieu est avec toi et que tu es au centre de la volonté de Dieu. Ce ne sont pas tous les succès qui prouvent que Dieu est avec nous, mais quand Dieu est avec toi et que tu es un serviteur, tu réussi.

1Samuel 18 : 28-29

« Saül vit et comprit que l’Eternel était avec David ; et Mical, sa fille, aimait David. Saül craignit de plus en plus David, et il fut toute sa vie son ennemi. »

La présence de Dieu apporte le succès, l’amour et cela amène aussi la haine définitive. La présence de Dieu produit la haine dans le cœur des jaloux. Les promotions de David venaient de son succès  et son succès de la présence de Dieu. Le succès de David ne relevait pas de la politique, des relations etc…mais du fait que Dieu était avec lui.

Quand les choses échouent entre les mains tes mains, il y a trois messages à retenir :

  • Tu n’as pas Dieu
  • Tu n’aimes pas la personne qui t’a confié le projet. Quand les choses d’une maison se gâtent entre les mains d’un enfant, c’est la preuve que les enfants haïssent leurs parents. 
  •  Tu n’es pas dans la volonté parfaite de Dieu.

Est-ce que les choses de Dieu réussissent tes mains ?

Genèse 33 : 2-6

« L’Eternel fut avec lui, et la prospérité l’accompagna ; il habitait dans la maison de son maître, l’Egyptien. Son maître vit que l’Eternel était avec lui, et que l’Eternel faisait prospérer entre ses mains tout ce qu’il entreprenait. Joseph trouva grâce aux yeux de son maître, qui l’employa à son service, l’établit sur sa maison, et lui confia tout ce qu’il possédait. Dès que Potiphar l’eut établi sur sa maison et sur tout ce qu’il possédait, l’Eternel bénit la maison de l’Egyptien, à cause de Joseph ; et la bénédiction de l’Eternel fut sur tout ce qui lui appartenait, soit à la maison, soit aux champs. Il abandonna aux mains de Joseph tout ce qui lui appartenait, et il n’avait avec lui d’autre soin que celui de prendre sa nourriture. Or, Joseph était beau de taille et beau de figure. »

On peut marcher avec Dieu et ce qui est placé entre nos mains change ou alors être un Jonas et apporté le vent de destruction partout où tu vas (Jonas 1 :3-4)

C’est au milieu de la misère et de l’esclavage que les choses réussissaient entre les mains de Joseph.

Genèse 39 :20-23

« Il prit Joseph, et le mit dans la prison, dans le lieu où les prisonniers du roi étaient enfermés : il fut là, en prison. L’Eternel fut avec Joseph, et il étendit sur lui sa bonté. Il le mit en faveur aux yeux du chef de la prison. Et le chef de la prison plaça sous sa surveillance tous les prisonniers qui étaient dans la prison ; et rien ne s’y faisait que par lui.  Le chef de la prison ne prenait aucune connaissance de ce que Joseph avait en main, parce que l’Eternel était avec lui. Et l’Eternel donnait de la réussite à ce qu’il faisait. »

Ce que Joseph avait, même en prison on ne pouvait pas le lui enlever. Si tu marches avec Dieu et ta condition, cela est temporaire. 

Nombres 14 : 6-9

« Et, parmi ceux qui avaient exploré le pays, Josué, fils de Nun, et Caleb, fils de Jephunné, déchirèrent leurs vêtements, et parlèrent ainsi à toute l’assemblée des enfants d’Israël : Le pays que nous avons parcouru, pour l’explorer, est un pays très bon, excellent. Si l’Eternel nous est favorable, il nous mènera dans ce pays, et nous le donnera: c’est un pays où coulent le lait et le miel. Seulement, ne soyez point rebelles contre l’Eternel, et ne craignez point les gens de ce pays, car ils nous serviront de pâture, ils n’ont plus d’ombrage pour les couvrir, l’Eternel est avec nous, ne les craignez point ! »

Malgré les obstacles, Caleb avait saisi le secret : si nous plaisons à l’Eternel, Il nous donnera le pays. Dieu ne nous donne pas le pays parce que nous ne Lui plaisons pas. Pas parce que nous ne voyons pas les stratégies de réussite. Le secret du succès dans le champ de mission c’est de plaire à Dieu. Le plus grand potentiel de réussite d’un missionnaire ne sont pas les portes ouvertes, la sécurité dans le territoire, ce ne sont pas les stratégies, l’attitude du gouvernement favorable mais si l’Eternel est content.

Nous portons quelque chose devant qui aucun obstacle ne peut résister : ce n’est pas la puissance spirituelle, c’est DIEU. Notre plus grand défi ce n’est pas avoir le soutien des bailleurs de fonds mais d’avoir des gens qui marchent avec Dieu. Si nous échouons, c’est parce que nous avons failli de marcher avec Dieu.

Pour que l’œuvre de Dieu prospère entre tes mains, cela va engager la souffrance, l’écrasement. Quand Dieu est libre de faire avec ta vie ce qu’I veut, Tu seras libre de faire avec sa volonté ce que tu veux. 

Chacun de nous peut faire prospérer l’œuvre de Dieu pourvu que nous soyons prêts à souffrir. La conquête personnelle est un vecteur de réussite de l’œuvre de Dieu entre nos mains.  Qui protège sa vie gâte l’œuvre de Dieu.

Actes 2 : 22-23

« Hommes Israélites, écoutez ces paroles ! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu’il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes ; cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l’avez crucifié, vous l’avez fait mourir par la main des impies. »

Josué 1 :8-9

« Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. Ne t’ai-je pas donné cet ordre : Fortifie-toi et prends courage ? Ne t’effraie point et ne t’épouvante point, car l’Eternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras. »

Dieu donne à Josué sa tâche et les clés pour réussir dans la tâche qu’Il lui a donnée. Dans le contexte de Josué, le livre de la loi était tout ce que Dieu avait révélé à Moïse comme corps de préceptes.

Josué 1 : 1-5, 7

« Après la mort de Moïse, serviteur de l’Eternel, l’Eternel dit à Josué, fils de Nun, serviteur de Moïse: Moïse, mon serviteur, est mort ; maintenant, lève-toi, passe ce Jourdain, toi et tout ce peuple, pour entrer dans le pays que je donne aux enfants d’Israël. Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne, comme je l’ai dit à Moïse. Vous aurez pour territoire depuis le désert et le Liban jusqu’au grand fleuve, le fleuve de l’Euphrate, tout le pays des Héthiens, et jusqu’à la grande mer vers le soleil couchant. Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Je serai avec toi, comme j’ai été avec Moïse ; je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point […] Fortifie-toi seulement et aie bon courage, en agissant fidèlement selon toute la loi que Moïse, mon serviteur, t’a prescrite ; ne t’en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras. »

En cinq versets Dieu mentionne Moïse six fois :

Verset 1 : Moïse, Moïse

Verset 2 : Moïse

Verset 3 : Moïse

Verset 5 : Moïse

Verset 7 : Moïse

Josué 4 :10

 « Les sacrificateurs qui portaient l’arche se tinrent au milieu du Jourdain jusqu’à l’entière exécution de ce que l’Eternel avait ordonné à Josué de dire au peuple, selon tout ce que Moïse avait prescrit à Josué. Et le peuple se hâta de passer. »

Même Dieu  avait un point de référence : Moïse

Josué 4 :12 « Les fils de Ruben, les fils de Gad, et la demi-tribu de Manassé, passèrent en armes devant les enfants d’Israël, comme Moïse le leur avait dit. »

Josué 4 :14 « En ce jour-là, l’Eternel éleva Josué aux yeux de tout Israël ; et ils le craignirent, comme ils avaient craint Moïse, tous les jours de sa vie. »

Etant mort, les directives de Moïse n’avaient pas changées. Le plus grand respect auquel la congrégation d’Israël pouvait élever Josué est comme ils avaient élevé Moïse.

Josué 8 : 31-33b, 35 « comme Moïse, serviteur de l’Eternel, l’avait ordonné aux enfants d’Israël, et comme il est écrit dans le livre de la loi de Moïse : c’était un autel de pierres brutes, sur lesquelles on ne porta point le fer. Ils offrirent sur cet autel des holocaustes à l’Eternel, et ils présentèrent des sacrifices d’actions de grâces. Et là Josué écrivit sur les pierres une copie de la loi que Moïse avait écrite devant les enfants d’Israël. Les Lévites, qui portaient l’arche de l’alliance de l’Eternel ; les étrangers comme les enfants d’Israël étaient là, moitié du côté du mont Garizim, moitié du côté du mont Ebal, selon l’ordre qu’avait précédemment donné Moïse, serviteur de l’Eternel, de bénir le peuple d’Israël […]Il n’y eut rien de tout ce que Moïse avait prescrit, que Josué ne lût en présence de toute l’assemblée d’Israël, des femmes et des enfants, et des étrangers qui marchaient au milieu d’eux. » 

Josué 11 : 15 « Josué exécuta les ordres de l’Eternel à Moïse, son serviteur, et de Moïse à Josué ; il ne négligea rien de tout ce que l’Eternel avait ordonné à Moïse. »

Le succès a certaines lois dans l’œuvre de Dieu. Et si nous voulons réussir, nous devons veiller les uns sur les autres à

Le livre l’Agressivité Spirituelle est le livre issu du rapport de la réunion des dirigeants qui s’est tenue à Lagos au Nigéria du 14 au 18 Aout 1996 où le frère Zach était l’orateur principal et l’auditoire était constitué des frères venus de dix nations.

C’est en se basant sur l’histoire de Josué dans la bible que le frère Zach développe des thèmes comme :

  • La grandeur au travers de la puissance du caractère et des actes de vaillance.
  • Briser les barrières avec une violence totale
  • Le mariage et le travail dur
  • Le travail en équipe
  • Etc…

Ce livre, nous l’avons lu en anglais parce qu’il n’a pas encore édité en français. Il a ceci de particulier : les dialogues entre le frère Zach et les frères se posant les questions et intervenant tout au long du livre.

Personnellement la lecture de ce livre nous a permis de reconsiderer la loyauté envers le faiseur de disciple (le dirigeant ainé qui nous aide à grandir dans la foi). Ce livre nous a amené à désirer à être loyal comme Josué et à travailler pour le succès d’un autre, à désirer le succès d’un autre comme Josué désirait le succès de Moïse, car c’est ainsi que Dieu élève ses enfants.

Se basant sur l’histoire de Roboam : « Il prit les trésors de la maison de l’Eternel et les trésors de la maison du roi, il prit tout. Il prit tous les boucliers d’or que Salomon avait faits. Le roi Roboam fit à leur place des boucliers d’airain, et il les remit aux soins des chefs des coureurs, qui gardaient l’entrée de la maison du roi. » (1 Rois 14 : 26-28) l’auteur nous montre qu’il y a des croyants qui au début de leur marche avec Dieu, haïssaient les choses du monde et faisaient tout pour ne pas en accumulé, n’aimaient pas l’argent et pleine d’autres chose mais qui avec le temps se sont retrouvé à aimer sous prétexte que c’est la bénédiction de  Dieu. Des gens qui au début faisaient des jeunes de quarante jours complets, avaient des nuits de prière individuelles hebdomadaires mais aujourd’hui jeûnent moins et prient moins mais ne sont pas troublé. Dans leur relation avec Dieu ils ont remplacé  l’or par l’airain mais ils ne sont pas troublés. Ils ne voient pas la différence.

La deuxième chose qui nous a le plus marqué dans ce livre est la nécessité absolue de connaitre la volonté de Dieu :

  • Jusqu’à ce que Dieu parle, nous attendons
  • Après que Dieu parle, malheur à nous si nous n’agissons pas
  • Jusqu’à ce que Dieu ait parlé, malheur à nous si nous agissons
  • Après que Dieu ait parlé, malheur à nous si nous n’agissons pas
  • A moins que Dieu parle sur quoi nous baserons nous pour agir ?
  • A moins que Dieu parle, si tu agis, tu es en train d’agir par la chair
  • Après que Dieu ait parlé, si tu n’agis pas tu demeures dans la chair.

Ce livre est fabuleux, nous le conseillons à tous ceux qui aspirent au leadership dans la foi.

Page 1 sur 4

Recent Comments

No comments found
© 2018 La Page Imprimee